in Materiel

Le système Leica M

Salut c’est Raphaël bienvenue dans l’exploration alors aujourd’hui j’ai le plaisir d’être au Leica store de Marseille pour vous présenter la gamme Leica M.

La marque leica à la base est une marque d’instruments de mesure qui est entré dans la photographie avec un de ses ingénieurs Oscar Barnack qui a eu l’intelligence de mettre un télémètre qui est un instrument de mesure de distance couplé a une optique photo pour pouvoir voir un système en fait de mise au point qu’on appelle aujourd’hui le système télémétrique et qui a été répondu à d’autres appareils mais qui vient du coup de la marque Leica. Je vous présenterai un petit peu plus précisément le système de mise au point télémétrique après, mais en premier point c’est Leica en fait est connue pour être une marque légendaire utilisée par des photo-reporters de légende, quand on a dit ça c’est très bien mais on n’a pas dit grand-chose, mais ce qui est intéressant c’est de savoir pourquoi la grande majorité des photo-reporters ont utilisé ce matériel-là.

Donc la première chose c’est que comme vous pouvez le voir pour un appareil photo dit plat format mais à l’époque le 24.6 si c’était la norme c’est un appareil qui est relativement compacte et même avec des optiques lumineuses, là on a 35 qui ouvre à deux, là on a 50 qui ouvre à deux, on garde une compacité qui est très importante et ça permet pour un photo-reporter, bah d’être relativement discrète, la deuxième chose c’est que ces appareils qui sont très solides et très fiables la plus part des pièces en fait le capot, pour la plupart c’est du letton qui est usiné dans la masse, la quasi-totalité des appareils sont fait en métal et c’est des instruments de précision tout est fait à la main en Allemagne, et donc du coup on a un produit qui était de très grande qualité pour des photo-reporters qui partaient plusieurs semaines sans un réparateur au coin de la rue, c’était important d’avoir un appareil fiable qui allait pas les lâcher au milieu du reportage, la troisième chose c’est que c’est un appareil qui est redoutablement efficace et ça c’est du à la visée télémétrique qui est une visée ou en fait qui peut être faite avec le deuxième œil ouvert qui est une visée ou on voit plus large que le champ de son image ce qui permet de voir est ce qu’on veut faire rentrer ou pas dans son image et qui avec l’habitude s’avérait  beaucoup plus rapide et surtout beaucoup plus précise que la visée reflex, alors aujourd’hui on a des appareils numériques avec des autofocus très performants mais moi je suis quasiment si rapide et efficace avec mon Leica M que avec enfin que quand je travaillais par exemple au 5D quand j’étais chez Canon, et la dernière raison c’est que le viseur télémétrique est optimale pour des focales de 28 à 50 après les focales plus larges avec un viseur et des focales plus longues mais du 28 au 50 c’est vraiment optimale pour le télémétrique et du coup bah comme ce sont des focales parfaits pour le reportage du 28 au 50 c’était totalement justifié pour les photo-reporters de les utiliser parce que cet appareil-là avait toutes les qualités qu’on demandait à un appareil à l’époque.

Voyons maintenant un peu plus précisément la visée télémétrique, donc ce qui faut savoir c’est contrairement à la visée reflex où on voit à travers l’objectif la particularité de la visée télémétrique c’est qu’on ne voit pas à travers l’objectif, on a un œilleton qui est décalé et du coup on a un décalage de paralaxe c’est-à-dire notre angle de vue est légèrement décalé par rapport à l’angle de vue de l’objectif, le viseur permet par tout un jeu mécanique d’avoir un aperçu le plus précis possible mais on ne voit jamais exactement le cadrage qu’on va avoir, l’inconvénient c’est effectivement qu’on ne voit pas exactement ce qu’on cadre l’avantage c’est qu’on est plus dans une logique de composition qu’une logique de cadrage hyper léger et c’est un appareil qui nous pousse à être un peu plus instinctifs dans notre pratique, donc encore une fois c’est parfait pour le reportage, donc, on voit à travers le viseur et en fait ce qu’on voit ici c’est qu’on a un deuxième petit œilleton ou la lumière arrive et l’image arrive et par un jeu de  miroir elle arrive en superposition au milieu de l’image du viseur, et en faisant bouger la bague de mise en point, en fait, la bague vient appuyer sur un petit ergo, l’avancer et le reculer et fait jouer des miroirs qui vont faire ce décalé de l’image centrale et une fois qu’on a aligné l’image centrale avec le reste de l’image, la mise au point est faite. Ça peut paraitre, enfin, c’est même très déroutant au départ, ça peut paraitre assez compliqué, il y a beaucoup de gens qui, au départ, se disent « ah mais j’y arrive pas », en fait tout le monde peut y arriver, il suffit d’un petit peu d’entraînement, et par ce qu’on appelle en fait la mémoire procédurale et je ferai une vidéo très prochainement sur cette idée d’utiliser sa mémoire procédurale pour gagner en rapidité et en efficacité dans sa prise de vue, mais grâce à ça on devient très rapide et très efficace et même plus efficace presque qu’avec un autofocus, je ne peux pas tellement vous expliquer plus en profondeur d’une parce que bah ça fait appel à des lois optiques et physiques que je ne maitrise pas, et de deux parce que bah comme vous le savez peut-être et comme vous l’avez peut-être vu sur la chaine moi je suis plus intéressé par l’expérimentation et le fait d’agir que de comprendre la théorie, moi je suis plus pratique que théorique.

Alors un des grands avantages en fait d’acheter leica aujourd’hui c’est premièrement d’acheter leica M particulièrement parce que c’est une monture qui est très ancienne donc avec les boitiers argentiques mais c’est une monture qui perdure avec le numérique et comme on n’a pas d’autofocus on n’a aucun problème de compatibilité et on peut ben très bien investir dans un boitier argentique alors neufs comme ceci ou d’occasion d’ailleurs le réseau leica a tout un système de dépôt-ventes achats vente d’occasion garanti et ça c’est super bien parce qu’on est sure d’acheter un matériel qui comporte aucun souci et éventuellement faire évoluer son matériel en achetant un boitier numérique et on va pouvoir utiliser notre optique en numérique comme en argentique alors à l’heure actuelle leica continue à produire des appareils argentiques donc il y a trois ,les trois que j’ai devant moi donc le premier c’est le leica M7 c’est celui que j’ai c’est selon leica le boitier argentique le plus abouti qu’ils aillent produit dans le sens où il a un mode prioritaire dans l’ouverture un obturateur électronique c’est l’appareil qui a le temps de réaction entre le déclencheur et l’obturateur qui est le plus court au monde si je me souviens bien ensuite on a le leica MP qui est en fait le M6 la série qui est avant le M7 améliorée dans le sens où il y a des finitions plus qualitatives et surtout un viseur de bien meilleur qualité et donc plus claire plus contrasté qui va être beaucoup plus confortable et il est dans des matériaux beaucoup plus nobles si je ne dis pas de bêtises et le dernier qui est le leica MA et étonnement il est le plus récent il est sorti il y a un an enfin il est sorti il y a à peu près quelques mois en tout cas mais c’est vraiment l’appareil puriste avec aucune pièce en plastique à l’intérieur aucune électronique donc pas de cellule il faut faire sa mesure de lumière avec une cellule externe ou avec la règle des F16 vous trouverez les liens de vidéos où j’explique ces principes là l’utilisation des cellules la règle des F16 juste ici ben voilà pour le MA qui est un petit peut l’équivalent du M4 qui parait à l’ancienne mais fabriqué neuf et donc on peut avoir un appareil entièrement mécanique sans aucune électronique neuf fabriqué aujourd’hui chez leica la particularité du M7 et aussi du MP c’est qu’on peut se les faire faire à la carte on va choisir a couleur de son cuivre on va choisir la forme de son levier d’armement et on peut se faire un produit un petit peu enfin complètement unique même et puis comme c’est un produit d’exception ben voilà c’est clairement des objets  pour se faire plaisir les détracteurs de leica disent que bon c’était déjà cher à l’époque ça l’est encore plus aujourd’hui ce qu’il faut savoir c’est que tout est fait à la main en Allemagne que tout est fait avec une rigueur et minutie sans failles et ben du coup ça justifie largement le prix qu’on paye comparé à certaines marques japonaises on va payer un prix qui est comme même un peu élevé et on a pas le même niveau de détails c’est des choses qui sont faits à la chaine, Leica avec le passage en numérique a pris un positionnement plutôt très haut de gamme, et alors, encore une fois certains décrient, mais moi je trouve que, enfin déjà ce qui faut  savoir c’est que je pense que c’est ce qui a permis à Leica de perdurer c’est ce qui nous permets aujourd’hui de continuer d’utiliser nos optiques de continuer à avoir un SAV (services après-vente) de continuer à pouvoir acheter sans se soucier ce matériel là parce qu’on a tout le service qui associe à une marque vivante.

Voilà je pense que nous avons un peu près tout dit sur la gamme Leica M, je remercie François le store manager du Leica store de Marseille bah de m’avoir accueillie, et de m’avoir mis à disposition d’autres boitiers que le miens pour pouvoir vous présenter toute la gamme. Si vous avez des questions sur ces appareils-là, n’hésitez pas de me les mettre en commentaires, n’hésitez pas de passer au magasin si vous êtes à Marseille ou dans plein d’autres villes ou vous avez Leica, Leica store Leica est présent dans plein de grandes ville en France et dans le monde entier. Voilà c’était Raphaël pour l’exploration et je vous dis à très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *