in Reflexions

Quelques reflexions personnelles sur le portrait

Dans certaines civilisations, on considère que prendre la photo d’une personne capture son âme. De manière un peu hâtive certains jugent cela primitif, arriéré. En réalité je trouve que cette croyance est assez juste, et, en tout cas nous enseigne beaucoup de la manière dont nous devons aborder la pratique du portrait.

Si on capture une partie de l’être il faut y mettre une certaine bienveillance. Je m’explique : accueillir plutôt que prendre. La notion d’échange est centrale à mon sens. On nous donne un portrait, et notre rôle en tant que photographe est de le recevoir.

hasselblad 500 / 80mm / Fuji Acros 100

J’aime comparer cette relation entre le photographe et son modèle au cérémonial que l’on peut observer autour du cadeau en Asie. La question de la distance y est tellement complexe qu’elle a été normée. Si on sort de cette « norme », l’autre peut le vivre comme un outrage.

Même si elle est moins stricte, la relation photographe/modèle est d’une telle importance que l’on peu passer d’un ressenti de violence extrême (comme par exemple l’affaire François-Marie Banier ) à une douceur, voire même une vérité (les portraits d’Avedon, ou le studio Harcourt même au travers d’une mise en scène)

Longtemps, j’ai été très mal à l’aise avec la pratique du portrait, conscient justement de l’intimité qu’elle engageait. Je pensais que mon empathie naturelle m’empêchait cette discipline, jusqu’à il y a peu, ou j’ai compris que (comme souvent dans la vie) cette « faiblesse » pouvait en réalité être une force. Pour moi le portrait c’est recevoir la part de vérité cachée que mon modèle veut bien me livrer. J’accepte donc parfois de me sentir bien ou mal avec, serein ou inconfortable. C’est ce ressenti qui m’importe plus que l’image au final.

hasselblad 500 / 80mm / Fuji Acros 100
hasselblad 500 / 80mm / Fuji Acros 100

La série illustrant cet article à été réalisé à Porto, tous les modèles sont des amis photographes. Les scans sont réalisé par Carmencita Film Lab.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *