Les 3 pires arguments contre l’argentique

Aujourd’hui, j’ai envie de parler de trois choses que j’entends chez les détracteurs de la photographie argentique et que je trouve un peu… je n’ai pas envie de dire bête mais sans fondement.

Le premier truc, c’est dépasser. J’ai même lu un commentaire sur une vidéo que j’avais faite pour le blog « Objectif photographe » où un mec disait : « quand une technologie est dépassée, il faut savoir l’accepter et passer à autre chose ». Et, sur le coup je m’étais dit: mais le gars n’a pas compris ce qu’était la photographie.

Continue reading “Les 3 pires arguments contre l’argentique” <span class="meta-nav">→</span>

Gagner sa vie avec la photographie argentique?

Aujourd’hui, on va parler de photographie professionnelle et plus précisément de « Est-ce que c’est possible aujourd’hui de gagner sa vie en tant que photographe ou dans le milieu de la photographie en argentique?».

Alors, vous vous doutez bien que si je fais cette vidéo, la réponse est oui et même que si je fais cette chaîne, c’est que la réponse est oui. Mais vous vous doutez bien aussi qu’il y a certaines contraintes, certaines limites et le but aujourd’hui est de définir ces limites et ces contraintes.

Continue reading “Gagner sa vie avec la photographie argentique?” <span class="meta-nav">→</span>

Pourquoi et comment utiliser une cellule photo en argentique?

Aujourd’hui on va parler mesure de lumière et surtout les deux grands principes de mesure de lumière que sont la lumière réfléchie et la lumière incidente.

On s’attardera pas trop sur la lumière réfléchie parce que le but de cette vidéo est de vous parler de l’appareil de mesure de lumière incidente qui est la cellule à main.

Alors premièrement, quelle est la différence entre la mesure de lumière réfléchie et la mesure de lumière incidente?

Continue reading “Pourquoi et comment utiliser une cellule photo en argentique?” <span class="meta-nav">→</span>

Choisir son film couleur : Kodak Portra 400 ou Fuji Pro 400h

Aujourd’hui alors que Fuji vient d’annoncer une hausse de prix de ses films de manière globale, je vais vous parler d’un sujet qui fait pas mal débat au sein des photographes argentique couleur, c’est Kodak ou Fuji.

Je vais vous présenter les différences entre la Portra 400 et la Fuji Pro 400 H, ça vous permettra sûrement de faire un choix pour vos photos argentique couleur.

Alors, déjà pourquoi choisir la Portra 400 et la Fuji Pro 400 H, parce que à l’heure d’aujourd’hui, Fuji en film négatif couleur nous propose à l’avant plus que la Pro 400 H alors que Kodak propose la Portra 160, la Portra 400 et la Portra 800.

Alors, un premier point qui va être ( on va dire ) l’ergonomie générale, alors là je trouve que les pellicules 120 ont un format standard mais chez Fuji, vous avez une petite languette pour ouvrir votre film avec un auto collant ce qui est beaucoup plus simple que la Portra où tout est collé et où vous devez passer votre ongle, ça fait perdre quelques secondes et quand on l’utilise comme moi en reportage notamment pour des mariages ou pour des séances photos, des fois perdre 5 à 10 secondes, ça peut être préjudiciable. De ce côté là, Fuji a un avantage.

L’autre avantage, c’est quand on a terminé sa pellicule chez Fuji, pareil on a une languette auto-collante et on a pas besoin de lécher sa pellicule, bon ce qui peut ne pas être super agréable.

L’autre point ergonomique, c’est peut-être tout bête mais Kodak a ses pellicules jaunes vif et dans un sac photo ou alors si on les fait tombés, on va beaucoup plus facilement les retrouver. Si quelque chose tombe du sac, il y a plus de chance que vous le remarquer si c’est une Kodak plutôt que si c’est une Fuji. Ça peut paraître bête mais c’est pas négligeable.

Ensuite, moi personnellement je shoote en Kodak Portra pour plusieurs raisons donc là je vais vous énumérer plutôt les raisons pour lesquelles je trouve que Kodak est supérieur.

Premièrement, quand j’ai commencé l’argentique je développais mes films moi-même, même les films couleurs et surtout je les scannaient moi-même. Il faut savoir que l’émulsion Kodak est plus épaisse, en tout cas elles étaient plus épaisses et plus rigides et au séchage, on arrivait beaucoup plus facilement à avoir un film-plan et donc il était beaucoup plus facile à scanner. Voilà pourquoi j’ai commencé à shooter en Kodak alors même qu’à l’époque les Kodak Portra 400 étaient plus cher que les Fuji Pro 400 H, ce qui n’est plus du tout le cas. Aujourd’hui une boîte de 5 formats 120 coûte en moyenne 30 euros à peu près chez Kodak et 40 euros chez Fuji voire un peu plus. Donc, si vous scannez vos films vous mêmes, vous avez tout intérêt à aller chez Kodak, l’émulsion est plus épaisse.

L’autre avantage  d’avoir une émulsion plus épaisse, à mon sens en tout cas, c’est psychologiquement je me dis qu’en terme de durabilité ça va être meilleur. Si vous utilisez un labo pro qui va vous faire vos scans HD, peu importe le film que vous utilisez ou si vous avez un scanner professionnel type Hasselblad ou Imacon qui vous permettent de garder vos films à plat, ça va pas avoir une influence majeure. Mais si vous avez un scanner type V700, les scanners à plat qui sont les scanners on va dire abordable, Kodak sera supérieur.

Un autre point pour lequel  je pense qu’on a plutôt intérêt si on démarre l’argentique couleur aujourd’hui, à partir chez Kodak, c’est que Fuji n’a plus qu’un seul film disponible: la Pro 400 H, augmente ses prix et risque très probablement d’arrêter la production. Donc, dans un soucis de consistance de rendu dans l’avenir, travailler avec la Kodak Portra 400 sera plus intéressant.

On va parler rendu Colorimétrie. Alors, il existe effectivement des rendus colorimétriques différents entre Kodak et Fuji notamment moi ce que je trouve de très significatif, c’est dans les verres. Par exemple, je n’aime pas vraiment le rendu des verres Fuji. Alors, le rendu des verres c’est un bien grand mot. On peut avoir de bons verres chez Fuji mais c’est la balance générale des couleurs qu’il faut voir. Si on a des bons verres avec la Fuji, on va être obliger de sacrifier d’autres couleurs. Les détracteurs de Kodak trouvent que la Portra a un rendu légèrement jaunâtre. J’en discutais avec Greg Finck il y a quelques mois, au niveau des teintes de peaux, Fuji à une teinte de peau beaucoup plus neutre, beaucoup plus pâle, encore une fois je trouve que la Fuji va bien convenir à des peaux pâles et la Portra convient très bien à des peaux mâtes et des peaux noires. Après ça c’est des subtilités, encore une fois le rendu de peau on pourra toujours l’avoir comme on veut mais c’est la balance des couleurs qui est importante.

Je trouve que chez Kodak on a un bon rendu de peau et des beaux verres. Donc si on photographie, on fait des portraits en lumière naturelle ou en nature, c’est très personnel mais je préfère le rendu Portra.

Par contre, dire que le rendu de peau est supérieur chez l’un ou chez l’autre, c’est une aberration on peut avoir grosso modo le même rendu de peau chez les deux. Encore une fois c’est la balance des couleurs qui va compter. Je vais vous montrer des tests que j’ai fait de deux shootings différents avec des filles qui avaient des carnations assez semblable et je trouve que les teintes de peaux sont semblables après chez Kodak comme vous pouvez le voir on a le reste qui balance plutôt vers le jaune et chez Fuji, on a le reste qui va être globalement plus neutre. J’avais choisi la Fuji pour le shooting industriel parce que justement on n’était dans la nature donc je risquais pas d’avoir ces teintes relative vertes qui me déplaisaient mais globalement je suis très content du rendu de ce shooting là. Je sais que récemment André Teixeira du studio Branco Prata ( vous aurez le lien dans la description ) a fait des tests en Kodak et avait l’air plutôt content.

Encore une fois, globalement on a de très beaux rendus avec les deux pellicules, c’est vraiment une question de choix, d’habitude, de psychologie qui rendent plus en compte pour moi. Par exemple, La Grande Mode aux Etats-Unis ou chez Photographe dit «  Fine Arts » dans la photographie sociale a plus une tendance vers la pellicule Fuji néanmoins il y a énormément de photographes Fines Arts qui utilisent la Kodak. Je crois qu’Erich McVey l’utilise ( pareil je vous mettrais le lien dans la description ). Michael Ferrier, un ami à moi, utilise essentiellement de la Portra, donc globalement c’est vraiment une question d’habitude et de se sentir bien avec tel ou tel film. Donc pour résumer les deux ont de bons rendus soit vous préférez les teintes plus neutres soit vous préférez des teintes plus chaudes et là vous allez chez Kodak et si vous commencez dans un soucis de consistance, moi je partirais plutôt chez Kodak en plus de ça, Kodak est moins cher aujourd’hui.

J’en ai fini de ce petit comparatif entre Kodak et Fuji. J’espère que ça vous aidera à faire un choix. Mettez-moi en commentaire le film couleur que vous utilisez. Si ce genre de comparatif vous intéresse, je commenterais d’autres films couleurs ou noir et blanc par la suite.

Bonne photos et à vendredi.

Deux astuces pour mesurer la lumière gratuitement en argentique

Aujourd’hui je vais vous partager 2 astuces sur comment calculer sa lumière en argentique quand on a un appareil photo qui n’a pas de cellule et quand on a pas de cellule à main.

Personnellement, moi j’ai utilisé ces deux techniques enfin surtout l’une pendant très longtemps avec de très bons résultats. Continue reading “Deux astuces pour mesurer la lumière gratuitement en argentique” <span class="meta-nav">→</span>